À Propos

La Bibliothèque Haïtienne des Spiritains (BHS) anciennement Bibliothèque haïtienne des Pères du St-Esprit (BHPSE) a été fondée en 1873 par le Père Daniel WEICK deux ans après les débuts du collège St-Martial en centre-ville à qui l’on doit également la fondation d’un musée et d’un observatoire météorologique ainsi que la mise sur pied du premier corps de Pompiers libres de la ville de Port-au- Prince.

À l’origine, la Bibliothèque se donnait comme objectif de réunir une documentation aussi complète que possible sur Haïti, son histoire, sa culture, sa littérature, l’histoire des Caraïbes et l’histoire de l’esclavage dans le monde

Grâce à ses communautés réparties dans plusieurs pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique, la Congrégation du Saint-Esprit a pu rassembler une imposante quantité de livres et documents de valeur exceptionnelle que des spécialistes ont organisé en bibliothèque et ont géré de leur mieux durant une période de plus de 140 ans.

Une dynamique malheureusement interrompue à deux reprises : durant l’exil spiritain sous François Duvalier (1969-1989) et plus récemment par le séisme de 2010. À la suite de cette expulsion, les collections de la bibliothèque seront remisées et dormiront dans des caisses pendant 20 ans. Malgré cet intermède imprévu et tragique, les collections dans leur ensemble ont pu être préservées quasi miraculeusement. Deux autres sections ont même été ajoutées aux trois premières :
" L'histoire des réfugiés haïtiens et de l'économie haïtienne depuis 1960, ainsi qu’une section de littérature haïtienne. "

Ses fondateurs pensaient ériger un lieu devant " Réunir des livres d’une bibliothèque publique, plus particulièrement haïtienne… (...) Cette bibliothèque peut dans son faible rayon et pour son humble part, aider le peuple Haïtien à connaître et conserver sa personnalité. " Ce pari a été tenu : l’historien Gabriel Debien a ainsi pu écrire que " la bibliothèque Haïtienne des Pères du Saint-Esprit est, avec la bibliothèque Haïtienne des Frères de l’Instruction Chrétienne (BHFIC), l’une des plus importantes institutions de conservation du patrimoine haïtien. "

" L’Église, en bénissant les fondations matérielles d’une œuvre, en bénit surtout l’esprit. Elle n’aime rien tant à bénir que ces œuvres qu’elle nomme de charité spirituelle, dont l’objet est de répandre l’instruction, d’éclairer les esprits et de les mener à la vérité. Ce sera le rôle de cette bibliothèque de l’Amicale des anciens élèves du Petit Séminaire Collège Saint Martial. "
Extrait du discours du R. P. Cabon, supérieur de la Congrégation en Haïti. ( lien vers la version complete du discours).

" Nous pensons que cette bibliothèque haïtienne que nous créons aujourd’hui peut dans son faible rayon et pour son humble part, aider le Peuple haïtien à connaître et à conserver sa personnalité. "
Extrait du discours du Président de l’Amicale des Anciens élèves, Me Lespinasse. ( lien vers la version complète du discours)

C’est fort de cette noble responsabilité que l’Association Amicale, de concert avec la Congrégation du Saint-Esprit et l’Administration du Collège St Martial, s’est donné pour tâche de préserver et de promouvoir ce précieux patrimoine national haïtien.

C’est fort de cette noble responsabilité que l’Association Amicale, de concert avec la Congrégation du Saint-Esprit et l’Administration du Collège St Martial, s’est donné pour tâche de préserver et de promouvoir ce précieux patrimoine national haïtien.

Malheureusement, le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a mis à l’arrêt forcé la mission de la BHS. Cette dernière fut totalement détruite, tout comme la plupart des bâtiments du Petit Séminaire Collège St Martial. La majorité des documents ont tout de même pu être sauvés du sinistre et réservés en lieu sûr. Cependant, cette situation temporaire ne pouvait s’éterniser sous peine de faire tomber la BHS dans l’oubli. Nous nous devions de retrouver un cadre physique pouvant l’accueillir et redonner ainsi un large accès public aux ressources qu’elle contient.

Entre Novembre et décembre 2018, on a entrepris le réaménagement d’un local plus vaste et plus adapté au besoin de la bibliothèque.

Le 29 juin 2019, la BHS rouvre ses portes sur le campus du Collège Saint-Martial, dans son nouveau local.

Face à la crise politique et sécuritaire que vit le Port-au-Prince depuis lors, la BHS a décidé d’augmenter la cadence dans la numérisation pour ouvrir sa bibliothèque virtuelle. Bientôt, dans six mois d’autres pans de nos collections seront ajoutés : Revues et journaux du 19à et 20è siècle, dont la Quinzaine religieuse, Le Moniteur, Le Temps, la Relève etc. Les journaux en créole Libèté et Sèl, notre collection de plus de 150 affiches du 19è siècle, pour ne citer que cela.

Aux amis de la BHS et du patrimoine écrit haïtien, nous disons.

Bonne lecture.