À Propos

article 1.

Est créé par le Père Weick en 1873, une bibliothèque patrimoniale qui fonctionna sous la dénomination de Bibliothèque haïtienne des pères du St Esprit (BHPSE) jusqu’en 2019 où la bibliothèque est renommée Bibliothèque haïtienne des Spiritains (BHS).

article 2.

La Bibliothèque Haïtienne des spiritains est une bibliothèque patrimoniale publique, spécialisée en Histoire coloniale, Histoire d’Haïti et Littérature Haïtienne, culture etc…. La Bibliothèque est la propriété légale de la province des Spiritains d’Haïti (Congrégation du Saint Esprit). Elle a statut de dépôt national gardé et géré par la communauté spiritaine. D’ailleurs, la plupart des donations ont été faites sous trois conditions :
— Conserver les collections en bon état.
— Garder le fonds en Haïti.
— Mettre la documentation à la disposition des chercheurs haïtiens ou étrangers.

Sa collection est partie intégrante du patrimoine national. Elle est régie par les présents statuts et les dispositions des lois régissant la matière.

article 3.

La mission de la bibliothèque :

3.1. Mettre à disposition d’un public spécialisé des collections de différents types de documents, à des fins d’information, d’éducation, de culture.

3.2. Favoriser l'accès à l'information; former ce public à son utilisation, sous toutes ses formes (imprimée, numérique, audiovisuelle).

3.3. Il s’agit de faciliter l’accès à l’information et au savoir, et d’assumer ainsi le rôle de relais que doit jouer aujourd’hui toute bibliothèque dans une société où l’information, la connaissance et la formation tiennent une place grandissante. Il s’agit d’aider, voire d’accompagner, les usagers dans leur recherche d’information.

3.4. Conserver et valoriser les fonds patrimoniaux. Cela implique un travail de conservation matérielle (reliure, restauration, stockage sécurisé) et de valorisation intellectuelle (à l’échelle locale, nationale et internationale) par le biais de bases de données, de programmes de numérisation, d’expositions, d’animations et d’ateliers pédagogiques.

3.5. Contribuer à la promotion et à la diffusion du patrimoine culturel haïtien par l’accessibilité à une plus large information sur le sujet.

3.6. Fournir un espace public de rencontre, de confrontation, de réflexion (la bibliothèque comme lieu de vie sociale), et de débat citoyen. Il s’agit de favoriser la rencontre entre les publics, les créateurs (les écrivains en particulier) et les porteurs de connaissances, à travers des débats, des conférences, des ateliers, des expositions, etc… Cette mission n’a pas seulement pour objectif de rendre vivantes les richesses documentaires de la Bibliothèque, elle doit aussi favoriser, indépendamment de tout acte documentaire, la familiarisation avec la création, l’ouverture au monde, l’esprit critique, le goût de l’échange.

3.7. Tisser ou renforcer les liens avec les bibliothèques patrimoniales qui ont le même but en Haïti et à l’étranger, dont, notamment, celles du réseau de la francophonie.

3.8. Renforcer la coopération et les échanges entre la bibliothèque et les universités haïtiennes et étrangères. La BHS entend jouer un rôle important dans le support à la recherche, dans l’enseignement et dans les fonctions de consultance, par le biais de ses collections, imprimées ou numériques.

article 4.

Le siège de la Bibliothèque est fixé à Port-au-Prince, au # 16 de la rue Lamarre, dans l’enceinte du Petit Séminaire Collège Saint Martial.

article 5.

Les ressources de la bibliothèque sont constituées principalement par les dons, legs, subventions, contributions, provenant de personnes civiles, juridiques, d’institutions nationales et internationales.

article 6.

La bibliothèque est placée sous le contrôle des Spiritains et la supervision d’un Conseil d’Administration de cinq (5) membres au moins et de huit (8) membres au plus dont la présidence est assurée par les spiritains, avec un vice-président, un secrétaire, un trésorier et 4 autres membres qui sont des chercheurs ou des personnalités reconnus faisant office de conseillers techniques et scientifiques.

article 7.

La qualité de membre de la fondation se perd :
— Par la démission;
— Par la radiation décidée par l’Assemblée Générale sur proposition du Conseil d’Administration.

article 8.

Le Conseil d’Administration a pour attributions spécifiques :
— De jouer le rôle d’un organe de consultation et de décision pour la bibliothèque.
— De veiller à la poursuite des objectifs de la BHS.
— D’entériner le choix de membres ou leur radiation dans les cas prévus et en général effectuer toutes tâches incombant à un Conseil d’Administration d’une bibliothèque.
— Le Conseil d’Administration est investi des pouvoirs plus étendus pour agir au nom de la bibliothèque et pour faire autoriser tout acte et opération relatif à son objet.

article 9.

Pour les actes courants d’administration, les membres du Conseil d’Administration, d’un commun accord, donneront délégation de tout ou partie de leurs pouvoirs à un administrateur et à un conservateur. Une fois investi des pleins pouvoirs, il se chargeront de la gestion courante de la bibliothèque et auront le droit de signature.

article 10.

Les décisions du Conseil d’Administration sont exécutées par l’administrateur ou par délégation par le conservateur.

article 11.

La bibliothèque est gérée effectivement par l’administrateur et le conservateur qui ont pour attribution :
— D’assurer l’exécution des projets de la BHS selon la politique et les objectifs de l’organisation, tels que définis par les statuts, et les orientations données par le Conseil d’Administration.
— D’assurer la gestion administrative et financière de la BHS en se faisant assister d’un personnel adéquat.
— De choisir et d’assurer la gestion du personnel.
— De signer des chèques et autoriser des dépenses.
— De travailler en étroite collaboration avec le Conseil d’administration de la BHS et assister aux réunions tenues par ce dernier.
— Le Conseil d’Administration de la BHS pourra les charger de tout acte, démarche et contrat qui peut s’avérer nécessaire.

article 12.

Tous les biens et revenus de la bibliothèque doivent être utilisés exclusivement pour atteindre les buts à l’article 3 du présent statut et ne peuvent servir au bénéfice personnel d’aucun de ses membres.

article 13.

Pour tout ce qui n’est pas prévu aux présents statuts, la bibliothèque se réfère à la législation en vigueur et aux normes usuelles régissant les associations similaires en Haïti.